Skip to Content

"Chevaux de terre, une énergie renouvelable !" au Cinéma Utopia Avignon

Date: 
Samedi 20 Avril 2013, 11h00 - 13h00

Mail recu de Jean-Pierre Berland qui a programmé pour la 2ème fois ce film au cinéma d'Agen  : Je trouve votre film magnifique sur la forme et le fond: parce qu'il est beau, parce qu'il est construit autour de thèmes rythmés par les belles séquences cinématographiques de la progression de l'attelage dans le champ, parce que l'agriculteur porte très loin sa réflexion (et donc, la nôtre), et parce qu'il permet de reprendre la question de l'industrialisation de l'agriculture à son point de départ, la guerre de 14.  

Car, aux Etats-Unis, en 1918, 27 % de la superficie est récoltée pour nourrir les chevaux de trait agricole (il faut ajouter 6% qui nourrissent les chevaux qui travaillent dans l'industrie et les transports), ce qui signifie que la reconversion à un usage final des terres qui nourrissent les chevaux va se traduire par une augmentation de la production de 33/67 %, soit de 50% - l'équivalent de la découverte et de la mise en valeur agricole d'un nouveau continent. De là découlent l'effondrement agricole des années 30, l'invention du modèle maïs/soja d'industrialisation de l'élevage qui permet de lutter contre la surproduction car la consommation de viande plutôt que de céréales multiplie la demande de céréales par 7 pour la même quantité de calories, la politique agricole moderne, l'intégration contractuelle des éleveurs, et bien sûr l'industrialisation de l'agriculture. C'est toute cette modernité industrielle que questionne ce film véritablement radical.

Bravo pour ce travail. Bravo à l'agriculteur. Jean-Pierre Berlan

 

Projection Organisée au cinéma Utopia d'Avignon, par le CIVAM (Centre d'Initiatives pour Valoriser l'Agriculture et le Milieu rural) à l’occasion du lancement de l’opération “Ferme en Ferme”.
 

Film Chevaux de Terre, une énergie renouvelable" de Marie-Claude Bénard   Portrait de Joël Garandet, agriculteur à Chambain (Côte d’Or), qui cultive 67 hectares en agriculture biologique depuis 30 ans, et en traction animale, depuis 15 ans. Le cheval de trait retrouve sa place, sans passéisme ni folklore, dans le souci du respect de l’environnement, et de l’indépendance économique qui passe par un moindre coût d’exploitation. Une passion en harmonie avec le milieu, accompagnée d’ingéniosité et d’expérimentation.  

 

Un film produit par Autour de la Terre et Mc Bénard, avec le soutien du Fonds Cinématographique de la Région Champagne-Ardenne.
 

 
www.civampaca.org