Skip to Content

Noces éphémères de Reza Serkanian au Cinéma New Vox, Langres + débat avec le réalisateur

Date: 
Vendredi 20 Avril 2012, 20h30

Film franco-iranien de Reza Serkanian (2001, 1 h 23) + Débat en présence du réalisateur. 
Une société qui étouffe les désirs et les aspirations individuelles. Une relation entre le jeune et fougueux Kazem et sa belle-soeur Mariam. Une ville iranienne où se pratique une coutume étrange : le mariage à durée déterminée.
 
Dans le cadre d'un partenariat avec le cinéma de Langres, ("des nouvelles du monde" , films d'auteurs et documentaires),  les adhérents de Autour de la Terre bénéficient d'un tarif réduit. C'est l'occasion de prendre votre carte ! Allez voir dans la fenêtre de droite, ici, pour télécharger le bulletin d'adhésion, et revenez bientôt pour découvrir les prochaines dates au cinéma (The Host et La Terre Outragée, en mai...). 

Noces Ephémères a fait  l'ouverture de la sélection ACID au Festival de Cannes 2011. Texte de soutien de l'ACID :  Décentrement. On ne regarde pas de la même manière avant et après Noces Ephémères. C’est absolument aujourd’hui, et c’est absolument hors des clichés d’aujourd’hui. Une famille en Iran, une fête, une mort, un mariage qui se fait attendre – des « noces éphémères » entre-temps, peut-être (surtout ne pas révéler ici en quoi elles consisteraient). Tout cela constitue un texte, un tableau, que le film met en place avec élégance, fluidité, dans une forme d’harmonie joyeuse. Et à l’intérieur de quoi, tout en restant inscrits dans la trame harmonieuse des jours, sans crise, les personnages émergent peu à peu comme singularités, les fils commencent à se tisser en un réseau de contradictions, les désirs individuels à se faire entendre. Et là, peut-être, les problèmes commencent. « Peut-être » : parce que peut-être aussi il y aura une solution. On la cherche en permanence : par la négociation, la bonne combinaison, l’arrangement, avec Dieu, la communauté, la police, la famille. Qui peut dire s’il y a une solution ? Mais à l’inverse, qui peut décréter à l’avance qu’on n’en trouvera pas ? Noces éphémères nous met face à la question avec une douceur magnifique : et dans cette douceur, dans cette harmonie – le film ouvre un espace de regard inédit. Marina Déak, cinéaste

A contre-courant des vents qui soufflent entre l'Iran et l'Occident, Reza Serkanian, réalisateur franco-iranien, entreprend en 2006 de réaliser un long-métrage dans son pays d'origine. Plusieurs années d'âpres tractations ont été nécessaires pour pénétrer le système iranien et parvenir enfin à un assouplissement au printemps 2009. Œuvre exemplaire d'un combat de quatre années mené entre la France et l'Iran, Noces éphémèresa réussi ses défis :
- Rester fidèle à un scénario primé en France (Prix Sopadin - Prix France Culture 2007), malgré toutes les pressions, 
- Aborder la question du désir, la place des femmes dans la société iranienne, 
- Traiter du mariage à durée déterminée, mystérieusement si méconnu à l'étranger.
Reza Serkanian nous fait entrer au coeur de la société iranienne, déchirée entre modernité et tradition, entre aspirations et moralité. Avec subtilité et retenue, il nous parle de l'Iran, préférant toujours la profondeur et l'authenticité à l'écume médiatique de notre vision de ce pays.