Skip to Content

Aube

----------------------------------------------------------------------------------------
Le 12ème MOIS DU FILM DOCUMENTAIRE dans l'AUBE
Cliquez sur les lieux pour voir le programme !  
 
BAR SUR AUBE
 
BAR SUR SEINE
 
ESTISSAC
 
LES LOGES MARGUERON
 
SAINTE SAVINE
 
TROYES 
 
Les :   05   08   12   16   18   19   21   26 
----------------------------------------------------------------------------------------------- 
BAR SUR AUBE 
Organisé par le Lycée Gaston Bachelard 03.25.92.35.13 
18 novembre à 16h, (5 bis rue Gaston Bachelard)
Séances scolaires pour l'option cinéma-Audiovisuel.

  • Pi’Õnhitsi, Mujeres Xavante Sin Nombre de Tiago Campos Torres et Divino Tserewahu (Brésil, 2009, 56', VOST) : Depuis 2002, Divino Tserewahú essaye de produire un film sur un cérémonial d'initiation féminin, qui n'est pratiqué dans aucun autre village Xavante. Mais depuis le début du tournage toutes les tentatives ont été interrompues. Des vieux et des jeunes débattent sur les difficultés et les résistances au sujet de la réalisation de cette cérémonie. La fête d’initiation Xavante fut autrefois enregistrée par des missionnaires et, aussi, en vidéo par Carelli ; mais c'est insuffisant pour comprendre la véritable signification qui suppose la conclusion du cérémonial. Tserawahu est préoccupé et cherche des solutions... Comment construire un film devient le film...
  • Rencontre avec Tiago Campos Torres, co-réalisateur du film, et animateur d’ateliers vidéo avec des Indiens d’Amazonie, dans le cadre de Vidéo Nas Aldeias. Avec la collaboration de Autour de la Terre et le soutien de la SCAM.

21 novembre à 18h30, au Cinéma Le Vagabond (3 bis rue de la République)

  • Faites le mur ! de Banksy (Etats-Unis, 2010, 86', VOST) : Ce film se concentre sur l'histoire de Thierry Guetta, français émigré aux Etats-Unis qui n'a qu'une obsession : filmer tout ce qui passe. Il décide de suivre nuit et jour des graffeurs, caméra à la main, abandonnant famille et travail... Il gagne alors la confiance de Banksy qui lui conseille à son tour de se lancer dans la création, et Guetta devient alors artiste. Ton caustique, esthétique brute, et charge virulente contre la marchandisation de l'art, Branksy prouve qu'avec trois fois rien, on peut créer une oeuvre drôle, originale et pertinente.

haut de page
-----------------------------------------------------------------------------------------------
BAR SUR SEINE 
Organisé par la Bibliothèque Médiathèque Goncourt 03.25.29.05.11
05 et 19 novembre à 15h (4 Grande rue de la Résistance)

  • Sur les traces des pharaons noirs de Stéphane Goël (Suise, 2005, 53', VF) : Depuis 40 ans, l'archéologue suisse Charles Bonnet fouille le nord du Soudan. Ce film nous permet de le suivre sur le terrain avec son équipe. Les travaux de Charles Bonnet et de la mission archéologique de l'Université de Genève révèlent l'importance de la civilisation nubienne et l'existence du premier grand royaume africain.

12 et 26 novembre à 15h, à la Bibliothèque Médiathèque Goncourt 

  • La Princesse Palatine à Versailles : portrait d'une famille royale de Michelle Porte (1985, 62', VF) : En 1671, Charlotte-Elisabeth de Bavière quitte le Palatinat pour épouser le frère de Louis XIV.  La caméra nous entraîne d'un lieu à l'autre du Château de Versailles sur une musique française du XVIIe siècle. Entre deux pages de partition, de larges extraits de la correspondance de la Princesse Palatine avec sa famille qui aborde avec franchise sa vie quotidienne, ses relations avec son entourage, les évènements politiques ou mondains, les loisirs à Versailles, la série de deuils qui accabla la cour à la fin du règne du Roi Soleil.

haut de page
-----------------------------------------------------------------------------------------------
ESTISSAC

Organisé par Les Amis des Arts et du Passé

16 novembre à 20h30, à l'Espace Gilbert Boudin (Rue de la République)

  • La Folle entreprise, sur les pas de Jeanne Mance d'Annabel Loyola (Canada-France, 2010, 59', VF) : Annabel Loyola est née à Langres en Champagne, comme Jeanne Mance (1606-1673). Fascinée par le destin singulier de son illustre compatriote, dont le rôle majeur de cofondatrice de Montréal est resté dans l'oubli, la cinéaste-narratrice décide de partir à la recherche des motivations qui ont poussé une femme ni veuve, ni mariée, ni religieuse à partir vers l’inconnu et à se dépasser dans un contexte hostile pour fonder une ville au XVIIème siècle. La Folle entreprise, sur les pas de Jeanne Mance est le premier film consacré à Jeanne Mance qui a valu à sa réalisatrice l’attribution de la médaille de la Société historique de Montréal, le 21 octobre 2010.

haut de page
-----------------------------------------------------------------------------------------------
LES LOGES MARGUERON
Organisé par le Lycée forestier de Crogny 03.25.40.10.02
08 novembre à 19h30 (Rue des Etangs)

  • L'Ecole des Eaux et Forêt de Nancy et la forêt française de Eaux et Forêt (1930, 30', VF) : Un film promotionnel très rare sur l'Ecole des Eaux et Forêt de Nancy et la forêt française datant de 1930.
  • Si la forêt m'était contée de Daniel Auclair (2009, 52', VF)  : On garde tous dans le coeur un petit bout de forêt, une cabane en haut d'un arbre, un souvenir entre balades familiales et jeux de pistes...L'enfant Sylvestre parcourt les bois et ne répond pas quand ses parents l'appellent. Plus qu'un plaidoyer pour la découverte d'espèces et d'espaces, ce film nous invite à quelques réflexions telles que "Qu'entendons-nous par "forêt"?", "Quelle forêt voulons-nous pour demain?". Et si la forêt nous était contée...
  • Les forêt et le changement climatique : une vérité opportune de Fao (2010, 17', VF) : Les forêts emmagasinent plus de carbone que tous les stocks mondiaux restants de pétrole. L'élimination et la dégradation continues des forêts sont responsables du cinquième environ des émissions de gaz à effet de serre de la planète, soit plus que n'en produit l'ensemble du secteur mondial des transports. Ce film explique comment la société est à même de combattre les changements climatiques en conservant et en gérant les forêts existantes , en s'attaquant aux causes de la déforestation et en plantant de nouvelles forêts.
  • Expositions "La forêt qui nourrit" de l'association Silva Arbres Forêts et Sociétés, et "La Truffe" du CRPF Champagne-Ardenne.

haut de page
------------------------------------------------------------------------------------------------
SAINTE SAVINE 
Organisé par l'Association Pierre Chaussin 06.45.06.27.46
26 novembre à 14h30 (4 rue Brossolette) 

  • L'Important c'est de rester vivant de Roshanne Saidnattar (2009, 97', VOST) : Roshanne Saidnattar, rescapée des camps de la mort au Cambodge , rencontre le théoricien du pouvoir Khmer Rouge, Khieu Samphân. Face au déni et à la parole mensongère de ce théoricien de Polt Pot, la réalisatrice et sa mère retournent au Cambodge et trouvent la force de parler. Ce film entremêle les souvenirs de la réalisatrice, le témoignage de sa mère ainsi que des archives inédites, le tout mis en parallèle avec l'entretien de Khieu Samphân.
  • Débat avec la réalisatrice accompagnée de sa mère et de sa fille.

haut de page
-----------------------------------------------------------------------------------------------

TROYES
Organisé par le Club des Créateurs et Repreneurs d'Entreprise de l'Aube 06.61.37.82.62
18 novembre à 19h45 au Ciné City (Rue Bas Trévois).  

  • Indices de Vincent Glenn (2010, 81', VF) : Faut-il compter ? "Ce qui n'est pas compté, finit par ne plus compter..."Que compter ? Comment compter ? Le PIB est-il mort ? Peut-on le remplacer ou y ajouter d'autres indicateurs ? Chaque indicateur ne comporte-t-il pas des travers ? ...etc. Des questions posées au long de ce film...
  • Débat avec le réalisateur.

Organisé par Sel de 3   03.25.42.81.45
19 novembre à 20h, à la Ville de Troyes (1 rue Linard Gonthier)

  • La Double Face de la Monnaie de Vincent Gaillard et Jérôme Polidor (2006, 54', VF) : Poser la question du bien fondé de la prédominance de l'argent sur toute autre richesse, conduit à une remise en question de beaucoup de nos valeurs, souvent profondément ancrées. Aujourd'hui, toutes les décisions politiques sont justifiées par des "contraintes" économiques, présentées comme inéluctables. Toute activité humaine doit désormais être rentable. Dérégulation, exploitation de l'homme, de la nature, sont ainsi acceptées fatalement avec un sentiment d'impuissance, sous prétexte de réalisme économique.
    La Double Face de la Monnaie de Vincent Gaillart et Jérôme Polidor (2006, 54', VF) : Poser la question du bien fondé de la prédominance de l'argent sur toute autre richesse, conduit à une remise en question de beaucoup de nos valeurs, souvent profondément ancrées. Aujourd'hui, toutes les décisions politiques sont justifiées par des "contraintes" économiques, présentées comme inéluctables.
    Toute activité humaine doit désormais être rentable. Dérégulation, exploitation de l'homme, de la nature, sont ainsi acceptées fatalement avec un sentiment d'impuissance, sous prétexte de réalisme économique.
  • Débat.

haut de page