Skip to Content

CinéTech n°20 : "Nos collègues les robots" au Pôle Technologique de Nogent

Date: 
Mercredi 13 Janvier 2016, 19h30 - 22h00

 

Avec Autour de la Terre, NogenTech, le Pôle Technologique
et la formation d'ingénieurs en apprentissage, UTT PMOM Troyes
 
CinéTech N°20 - Nos collègues les robots
Mercredi 13 Janvier 2016
au Pôle Technologique de Nogent

 
Le CINETECH n°20 aborde les recherches et innovations dans le domaine des robots collaboratifs et de leur interaction avec les opérateurs humains.
 
19h30 - Films
Des robots pour les enfants autistes.
On les a fantasmés, rêvés, imaginés...
Les robots humanoïdes arrivent ! Le petit robot Nao interagit avec des enfants autistes, qui font d'énormes progrès (dans l’apprentissage et le développement de relations sociales).
Une révolution...
Nos collègues les robots
Les troubles musculo-squelettiques se multiplient. Pour soulager les douleurs liées au travail répétitif et épauler les salariés, des cobots ou Robots d’Assistance Physique entrent à l’usine. De quoi sont-ils capables ? Quelles limites ?
Les prothèses robotiques : Les promesses de l'homme bionique
La technologie permet des prothèses incluant le sens du toucher. L'intelligence artificielle et les prothèses intégrées au corps humain, posent des questions éthiques, autour du transhumanisme : L'homme du futur sera-t-il bionique ?
Des robots chirurgiens
Rencontre avec un homme et des robots-chirurgiens extraordinaires. Bertin Nahum, ingénieur en robotique français, développe des robots neuro-chirurgicaux à la pointe.
La cobotique est une branche émergente de la technologie, à l'interface de la cognitique et du facteur humain, de la biomécanique et de la robotique.
4 pistes : équiper les postes pénibles, augmenter la productivité, repenser le poste de travail, multiplier les collaborations robot-opérateur. Pour réussir “l’adoption”, il faut que le cobot seconde l’homme, après avoir été testé in situ (et sans hésiter à le changer de poste de travail... Et oublier le robot industriel traditionnel !).

 
Pause gourmande
 
21h - Rencontre avec Philippe BOUJON, Directeur général des Forges de Courcelles - Groupe Sifcor.
 
Les Forges de Courcelles (Nogent, 52) est une entreprise séculaire, spécialisée dans l’estampage pour l’industrie coutelière, puis la pièce de précision en acier.
A la fin des années 60, André et Jacques Deguy ont orienté l’entreprise vers l’industrie automobile (leader mondial des vilebrequins). Avec l’arrivée des robots, la nature du travail a évolué. Des nouveaux savoir-faire ont remplacé la force physique (programmation des robots, affinage des points d’approche-dépose, initialisation des cycles, rigueur dans les changements des pinces et préhenseurs). Les robots ont réduit le nombre d’hommes nécessaires autour de la presse, et permis des cadences doublées. La synchronisation de robots a permis la manipulation multiple, et accéléré la production. Une presse peut produire 400 vilebrequins/heure ! Les robots requièrent une solide formation des utilisateurs, et une attention soutenue. Outre la coopération des robots, l’entreprise a développé la supervision: L’opérateur s’adresse au robot à distance, avec l’interface graphique. La sécurité autour des robots est une préoccupation permanente (ils sont dans des enceintes grillagées). Avec l’évolution technologique, les robots prendront de plus en plus compte de l’environnement, par les capteurs (vue, sensibilité…ouïe et l’odorat ?), et seront encore plus aptes au travail avec l’homme.
 
GRATUIT